lettre à mes amis avant le 1er tour

friday, april 20th 2012 [20:45:38]

J’allais écrire un mot à quelqu’un qui a suivi et en quelque sorte soutenu une « lettre ouverte » que j’avais écrite à propos de la laïcité ( « le sens de la laïcité ») mais une note ouverte est peut être la suite logique à l’échange que cet lettre avait provoqué avec nos amis FB. Le combat pour la vraie laïcité, pas la laïcité y'a bon, est un combat dans lequel on doit tous s’engager, dans lequel je m’engage.

 

A l’approche des élections, je m’étais évidemment posé la question : pour qui voter ? Le vote n’est pas un chèque en blanc, une abdication de l’individu en faveur des dirigeants, bien au contraire, le vote est un contrat, la signification de son choix de partenaire(s) dans un projet. Je vais voter parce que si on veut faire évoluer les choses, il faut se libérer du verrouillage actuel, qui n’a fait et ne fait que se resserrer, il faut une possibilité d’ouverture, de débat. Il faut aussi sortir de la misère, il faut rendre leur dignité à tous les membres de la société, la dignité de tous qui nous rendra notre dignité à chacun.

 

Le métissage est une richesse. Le respect de tous, quelque soient nos croyances, nos origines, notre sexualité, et d’une manière générale, nos CHOIX, est une priorité. En ce qui me concerne, j’ai fait un choix, et je peux m’en expliquer, brièvement. D’autres, même ceux qui, au fond, pensent comme moi, feront peut-être d’autres choix. Mais ce qui me désole c’est qu’il y en ait tant qui renoncent à user de leur droit, qui renoncent à être des protagonistes.

 

Etant de gauche mais ne me reconnaissant plus depuis longtemps dans le PS j’avais été heureuse de découvrir dans le programme du Front de Gauche des valeurs et des points de vue dans lesquels je me reconnais, que je trouve justes .. et, surtout,  des solutions réalistes ( ici la VF d’un article très clair la dessus paru dans la presse anglaise : « Le programme de Jean Luc Mélenchon n’est pas un délire d’extrême gauche » ) mais sur un point ça coinçait : la laïcité, ou une certaine conception de la laïcité, M Mélenchon s’étant exprimé contre le porte de la burqa. (Il s’en est expliqué ici)  Si la laïcité est la liberté de culte et plus généralement d’opinion et d’expression que nous garantit la constitution, ça me semble incompatible avec l’interdiction des « us et coutumes » liés aussi bien à la religion qu’à la culture. Je m’en suis expliquée dans la lettre ouverte. Je n’ai pas eu de réponse directe, mais une photo de Jean Luc Mélenchon en train de serrer la main à des femmes voilées à Grigny est, d’une certaine façon, un début de réponse. Il est aussi, et surtout, le seul à exprimer son indignation devant la stigmatisation des musulmans (vidéo à regarder jusqu'au bout, ou lien direct par copier/coller : http://www.dailymotion.com/video/xq5qan_bourdin-2012-jean-luc-melenchon_news).

 

J’ai envie qu’on se batte tous pour assurer que la liberté de faire des choix pour sa propre vie soit respectée. J’ai envie de faire ma ( petite) part pour qu’on puisse vivre dans une société qui non seulement respecte nos choix, et notre diversité, mais s’en réjouit. A ceux qui disent que les hommes politiques c'est bonnet blanc et blanc bonnet, et que je vais être déçue, je répondrai que même s'il est difficile de faire encore confiance quand on vous a brisé le coeur, il faut prendre le risque, sinon vous renoncez à la vie. Et de toutes façons, même si je conçois que je puisse être déçue par certains, je fais absolument confiance à tous les milliers, à tous les millions de personnes qui aujourd'hui se mobilisent, et qui s'expriment, entre autres, à travers leur soutien au FDG, ce mouvement là, cette force là, va au delà d'un parti, et celle là, j'y crois... 

 

Je vais m’exprimer par mon vote, pour ne pas être isolée dans ce combat, qui n’est rien d’autre que la vie de chaque jour, telle que j’ai envie de la vivre. Unidos.

Un abrazo grande

 

Elli Medeiros

 

Facebook le vendredi 20 avril à 1:25 PM