author : banderas

banderasangola

angola

- rouge : personnes infectées par le HIV
- noir : personnes infectées par la malaria
- jaune : personnes ayant accès aux soins médicaux


link permanent

author : banderas

banderasbrasil

brasil

- vert : personnes vivant avec moins de 10 $ par mois
- jaune : personnes vivant avec moins de 100 $ par mois
- bleu : personnes vivant avec moins de 1 000 $ par mois
- blanc : personnes vivant avec plus de 100 000 $ par mois


link permanent

author : banderas

banderasburkinafaso

burkina faso

- rouge : enfants qui meurent avant l'âge d'un an
- vert : enfants qui meurent avant l'âge de 3 an
- jaune : enfants qui arrivent à l'âge adulte



link permanent

author : banderas

banderaschina

china


- rouge : enfants de 14 ans qui travaillent
- jaune : enfants de 14 ans qui étudient


link permanent

author : banderas

banderascolombia

colombia


- rouge : exportation de bananes
- bleu : exportation de café
- jaune : exportation de cocaïne

link permanent

author : banderas

banderasuniaoeuropeia

uniòn europea


- bleu : consommation de pétrole
- jaune : production de pétrole



link permanent

author : banderas

banderasusa

usa

- rouge : en faveur de la guerre en Iraq
- blanc : contre la guerre en Iraq
- bleu : personnes ne sachant pas où se trouve l'Iraq



Drapeaux (ou comment donner des ailes à une idée)

La "nouvelle" telle qu'elle s'est propagée : le mois dernier, le diplomate norvégien Charung Gollar a illustré la UNE sur les principaux problèmes dans le monde en 2004. Il a présenté un set de 8 images intitulé "le pouvoir des étoiles" et a été applaudi pour la simplicité de cette idée. En dépit de sa modestie, son travail a été soumis pour le prix Nobel de marketing politique.

Il n’existe évidemment pas de prix Nobel de marketing, tandis que Charung Gollar n'a d’existence que dans ce canular. On en débat sur internet, cherchez le nom du diplomate dans un moteur de recherche et vous serez étonné.
Il n’empêche que l’analyse est pertinente, qu’elle a rencontré un large écho .. et qu’on espère qu’elle continuera à se propager !
Merci à Jérémie de nous avoir éclairé sur ce canular et donné la source : http://www.brazilianartists.net/home/flags/
Merci à Robin de m'avoir passé ces images, puis de m'avoir donné le nom de l'auteur : Icaro Doria
Merci à Léti qui a aimé ces drapeaux et traduit les légendes

Sur le blog Vidanges du diable qui a donné le 16-5 l'origine de l'oeuvre
Sur le site de Koreus le 19-5, qui a copié nos traductions des légendes
L’avis (tardif) de Hoaxbuster le 20-5

 

 

link permanent